Pouvoir mieux se déplacer . . .

Pour faciliter les déplacements de marche quotidiens, je recommande l'utilisation de chaussures de marche qui ont un bon maintien de la cheville (ex : Lowa, Salomon). Lors de terrain un peu instable ou plus pénible, n'oubliez pas l'utilisation des bâtons de randonnée. En ville ou dans une foule, on peut prévoir une béquille ou une canne qui peut nous stabiliser et être plus rassurant ; et surtout prévenir les autres personnes de faire plus attention.

 

Pour ma part, je n'étais pas du tout à l'aise dans les escaliers ou au bord d'un trottoir lorsque je devais m'arrêter net avant de traverser ou si une personne s'arrêtait brusquement devant moi. Pendant une longue période, je suis rentrée dans la routine de ne plus prendre d'escaliers et de me tenir à mon compagnon ou une amie lors de mes déplacements en ville. Cela ne m'a pas rendu service car il m'est bien entendu arrivé de n'avoir pas d'autre passage que des escaliers et je ne pouvais pas toujours espérer être accompagnée en ville ou fuir sous prétexte que je n'aimais pas la foule.

Après avoir pris conscience de tout ça, j'ai refais plusieurs tentatives avec mon compagnon où je me suis forcée à aller faire des escaliers de gare en dehors des heures de pointe puis en plein "boom" ainsi que de côtoyer des ruelles remplies de magasins avec de la foule. Petit à petit, j'ai repris confiance en moi et j'ai également appris à anticiper d'éventuels arrêts brusques. Aujourd'hui je vis dans un appartement en duplex avec une rampe d'escalier également à l'extérieur de l'immeuble pour accéder à l'appartement. Il n'y a pas d'ascenseur. Je peux juste conseiller aux gens de persévérer, de travailler sa confiance en soi et surtout de ne pas fuir des situations qui nous bloquent.